Méditation et sophrologie: quelles différences?

Sophrologie, méditation... Elles se ressemblent et on s'y perd un peu. Un article pour y voir plus clair.

Méditation et sophrologie: quelles différences - Marine CEllupica sophrologue

La méditation & la sophrologie: de proches cousines.

Ces deux techniques se ressemblent fortement, et c'est normal: toutes deux s'inspirent des mêmes techniques orientales (bouddhisme, zen).

 

Elles se rejoignent donc sur plusieurs principes fondamentaux, tels que le travail sur la concentration et la respiration ainsi que la perception du corps et le lien corps/esprit, avec un accueil des ressentis physiques & émotionnels dans la bienveillance, sans à priori, ni jugement.

 

Elle visent l'autonomie des participants et demandent investissement et répétition: plus on les pratique, mieux cela fonctionne, et plus cela devient facile.

Instant présent contre tridimentionnalité et action positive.

Cousines, mais pas soeurs. Si ces deux méthodes s'inspirent toutes deux des techniques orientales, la sophrologie y ajoute des éléments du yoga, et s'enrichit également d'approches occidentales - notamment la neurologie, la relation aux émotions, la psychologie et psychanalyse, l'hypnose... 

 

La méditation nous invite à nous reconnecter à soi, au présent.

Pas question de passé ni de futur, il s'agit simplement d'être présent à soi, dans l'ici et maintenant. Et d'accepter ce qui est, ce qui ce passe à l'instant T dans son esprit & dans son corps.

 

La sophrologie, elle, fonctionne de façon tridimentionnelle. 

On se concentre également sur ce qui est, maintenant, mais on y ajoute l'appui du passé et la projection future. Il s'agit d'aller puiser dans les ressources passées et présentes. De faire émerger tous ces ressentis positifs, toutes nos capacités, de les mettre en lumière, les vivre afin de les projeter avec confiance & espoir.

 

En fait, en sophrologie, on ajoute de l'intentionnalité. En se basant toujours sur le principe d'action positive: toutes les actions, pensées ou ressentis positifs engendrent de nouvelles actions, pensées ou ressentis positifs.

 

Ainsi, en sophrologie nous allons souffler en imaginant expulser les tensions. Alors qu'en méditation, il s'agira simplement d'observer le rythme naturel de sa respiration.

 

Une autre dynamique.

D'autre part, la sophrologie accorde une importance toute particulière au mouvement. La méditation traditionnelle se pratique en général de façon statique, en posture assise. Une séance de sophrologie comprend elle aussi une partie statique, de visualisation, mais est précédée d'une partie plus dynamique, faite de mouvements doux associés à la respiration. 

 

Enfin, ajoutons que la méditation est généralement pratiquée en solitaire, alors que la sophrologie nécessite souvent un accompagnement personnalisé, du moins pour commencer.

 

pour résumer...

Pour résumer, je dirais que ce sont deux techniques parfaitement complémentaires, à utiliser selon nos besoins, au quotidien.

 

Je me tourne vers la sophrologie quand j'ai besoin de travailler une intention particulière, avec un objectif spécifique et précis. Cela peut être pour répondre à un besoin ponctuel  (un coup de colère, de stress...) ou régulier (se recharger pendant la pause déjeuner, contrecarrer une insomnie...) ou encore à un projet (un événement à préparer, une situation particulière...).

 

J'ai recours à la méditation quotidiennement - de façon plus ou moins traditionnelle... ;-). C'est un véritable instant de calme, qui m'aide à m'inscrire dans le présent, à me recentrer et m'écouter.

 

L'une comme l'autre sont à mon sens deux façons complémentaires d'aborder notre quotidien avec conscience, sérénité et non-jugement. Observer ce qui est avec bienveillance. Savoir identifier ses émotions, les accepter pour mieux les gérer. Revenir à son souffle et à sa bulle de calme.

 

En véritable art de vivre, la pratique de ces méthodes permet de se déconnecter un moment des sollicitations extérieures pour retrouver ce qui nous anime, au fond.

Et nous rend ainsi la vie plus douce.

Lors du 5è congrès de la sophrologie qui s’est tenu en Espagne le 20 novembre 2015, l’Académie Internationale de Sophrologie a invité Christophe André, médecin psychiatre à l’hôpital Sainte-Anne à Paris et méditant enthousiaste,  à vivre une séance de sophrologie. Découvrez son ressenti dans cette vidéo.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Jenny Scott Sophrology (dimanche, 04 décembre 2016 10:16)

    Merci Marine pour cette excellente clarification.

  • #2

    Marine (mercredi, 21 décembre 2016 02:47)

    Merci pour ton passage ici Jenny et pour ton chaleureux retour ! Belle fin d'année à toi. ✨