L'invitée inspirante #3 - Dominique Meunier.

marine cellupica sophrologue

Je suis ravie que d'aussi belles personnes se prêtent au jeu de cette rubrique.

L'invitée inspirante du jour est Dominique Meunier, "bien-êtrologue": sophrologue, sophro-thérapeute, sophro-coach.

 

Dominique Meunier  Marine Cellupica
© Dominique Meunier

 1. Comment te sens-tu aujourd’hui ?

Je me sens concentrée et honorée de répondre à ton interview ! De façon plus générale, je sens mon organisme et mon esprit entrent sereinement dans l’automne, une saison que j’aime particulièrement : la lumière claire, les couleurs chaudes, le frais du matin, les marrons au sol… J’adore ! 

 

2. Peux-tu nous parler un peu de ton parcours ?

Je suis sociologue de formation initiale. Je m’intéresse aux Sciences Humaines depuis le lycée environ. Après mes cinq années d’études, j’ai connu une période de chômage d’un an et demi. En 2000, j’ai fini par trouver un travail alimentaire et à temps partiel, dans un organisme de normalisation / certification. Je renseignais les clients au téléphone sur de la documentation, c’était plutôt valorisant car je les aidais en quelque sorte. Peu à peu j’ai gravi des échelons jusqu’à me retrouver au service Communication dans lequel je suis devenue rédactrice pour le WEB et chargée des réclamations clients. J’y ai passé de belles années notamment grâce à l’équipe de l’époque avec laquelle je suis toujours en lien.

Mais peu à peu, j’ai commencé à interroger le sens de mon travail jusqu’à ne plus du tout m’y retrouver. Alors pour me « nourrir », j’ai décidé de faire du bénévolat dans une association de quartier du 19ème arrondissement de Paris montée par et pour les habitants. Je donnais des cours de soutien scolaire à des enfants dont les parents étaient issus de l’immigration. Puis je me suis formée grâce à l’association pour devenir professeure d’alphabétisation auprès de femmes africaines, asiatiques, maghrébines habitant le quartier, membres de l’association. Dans le même temps, je me suis également impliquée dans le bureau de l’association… bref, j’y ai passé de nombreuses heures ! Ça a été une expérience profondément enrichissante et surtout déterminante.

Tout cela a fait qu’en 2005, je ne me sentais plus du tout alignée professionnellement ! Alors j’ai fait un bilan de compétences. J’ai pu identifier que mon goût pour l’humain, la relation d’aide ou quelque chose comme ça, était intact et qu’il fallait que j’aille vers ce désir. J’ai négocié un licenciement (la rupture conventionnelle n’existait pas !) et j’ai repris une année d’étude en alternance, à l’Université de St Denis pour apprendre à mener des projets d’action sociale. Mes stages pratiques ont été une véritable ouverture ! Les quartiers, les jeunes, l’insertion,… J’ai beaucoup appris.

La même année (2006), je suis partie 5 semaines comme volontaire en Inde du Sud (Tamil Nadu). Ce voyage a été très important pour moi (mais ce serait long à expliquer ☺).

A mon retour, je suis devenue consultante. J’accompagnais des structures du champ de l’économie solidaire dans leur structuration et leur développement. Sur-impliquée et en déplacement 3 jours sur 5, J’ai fini par faire un petit burn-out ! J’ai donc décliné l’offre de CDI reçue à l’issue de mon CDD, trop consciente que ce travail, bien que passionnant, allait me rendre malade.

Après cette période, j’ai travaillé 2 ans dans une fédération nationale du secteur social en tant que chargée de mission. Là encore, j’ai beaucoup appris mais très vite, j’ai souffert de ne plus aller sur le terrain au contact des « vrais gens » et de produire une expertise que je n’appréhendais pas réellement. Alors je suis partie ! Et en 2009, j’ai intégré une autre fédération nationale dans le secteur de la santé cette fois, spécialisée en Addictologie, comme responsable de projet, à Paris, puis à Bordeaux où je suis arrivée en 2013.

C’est en 2010/2011 que j’ai fait mon Master de Sophrologie Psychothérapeutique en parallèle de mon emploi salarié. J’avais fait plusieurs années de psychothérapie dont quelques-unes d’analyse bioénergétique qui est une thérapie psycho corporelle. Travailler avec mon corps et non plus qu’avec la parole a été une révélation pour moi. Enfin je prenais conscience de mon corps et de ses liens avec mon esprit ! Et ça changeait tout.

La sophrologie est venue tout naturellement. Elle répond totalement à mes attentes personnelles et professionnelles. Je crois dur comme fer en elle! C’est un outil puissant. J’ai accompagné quelques personnes sur Paris, à l’issue de ma formation. En 2013 et 2015 j’ai commis deux enfants J et j’ai changé de région. C’est en septembre 2015 que j’ai ouvert un cabinet de sophrologie à Bordeaux. Je me suis faite accompagnée pour structurer le tout. Je suis bien, à ma place et je me sens aussi à l’aube de multiples autres belles perspectives !

J’ai le sentiment d’avoir trouvé comment rendre cohérent mon parcours : l’humain au centre, la préoccupation de l’autre, l’envie de l’aider, avec des outils thérapeutiques simples et efficaces… 

 

 

Ta vision du bien-être

 

3. La citation, la devise ou le mantra qui te parle, aujourd’hui

Voir le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide !

 

 4. Ton rituel du matin pour une belle journée 

Me lever avant tout le monde pour avoir du temps pour moi (je suis plutôt du matin ça tombe bien). Regarder le soleil se lever. Préparer le petit déjeuner, baignée par les odeurs de café, de pain grillé, de fruits… Savoir que toutes les activités que j’ai prévues me motivent et me réjouissent ; et que je n’ai pas à subir quoique ce soit. Puis, aller réveiller mes deux garçons (3,5 ans et 1,5 an) à coup de bisous et de câlins… 

 

5. Tes astuces bien-être favorites

Marcher en forêt ou dans un parc sous des arbres. J’adore les arbres.

Prendre le temps (mêmes quelques minutes) pour m’adonner à quelque chose qui me fait plaisir : lire, écrire, cuisiner,…

Rire !

 

6. Une recette cuisine 

Je me défends pas mal en tartes salées ;) J’aime bien improviser avec ce qu’il y a dans le frigo. La pâte, la crème et les 3 œufs font la base. Après, place à l’imagination ! 

 

7. Une recette ou conseil beauté

Soigner son sommeil ! Etre en forme et reposé rend « beau » à tous les niveaux ☺

 

 

Tes sources d’inspiration

 

9.  Ce qui te fait sourire

Les blagues de mon chéri et les logiques très concrètes et souvent assez « barrées » des enfants ! 

 

10. Les personnes qui t’inspirent

Toutes celles qui me font réfléchir. Les connues (écrivains, philosophes, scientifiques, cinéastes, artistes, coachs,…) et les « inconnues » (mes clients, mes proches,…).

 

 11. Les livres & films qui te font du bien

Je lis souvent des livres de développement personnel. Au bout d’un moment, je sature alors je prends un roman ☺ En ce moment je lis Le chœur des femmes de Martin Winckler. C’est fort et émouvant mais ça me fait du bien de lire quelque chose qui parle des femmes dans toute leur réalité. La féminité, la vie des femmes, leur corps, leurs préoccupations,… sont des sujets qui me passionnent et m’animent.

 

Les films qui me font du bien sont ceux qui sont ancrés dans la réalité et qui ont ce petit quelque chose de subtil qui amène à réflexion. Lost in Translation de Sofia Coppola est un de mes films fétiches. Sa façon de parler du lien à l’autre, de l’ennui, de l’appropriation de l’espace me bouleverse. 

 

12. Les blogs & chaînes YouTubes que tu savoures

Les thématiques de la santé et du développement personnel m’attirent particulièrement. J’aime bien consulter le site : de Prévention Santé auquel je contribue par ailleurs, de Sophro-Actu, de Sophro-Média… par exemple.

Je n’ai pas réellement de « routine » en matière de blogs ou de chaines YouTube. La plupart du temps je surfe de blog en blogs, de page en page. Je glane en fonction de mes sujets du moment. Je m’abonne à des newsletters puis je me désabonne pour d’autres. J’aime bien cette souplesse.

Sinon il m’arrive de consulter des sites de conseil aux entrepreneurs ou aux rédacteurs de blogs. J’ai fait mon site toute seule et internet m’a été d’une grande aide techniquement parlant. J’ai lu et visionné des « tutos » à gogo ☺

 

13. Tes lieux ressourçants

- Dans la nature ! En la matière, je suis gâtée par ma région… Le Bassin d’Arcachon, qui est toujours intriguant qu’il fasse beau ou pas. Ses déclinaisons de vert, de bleu, de brun ont quelque chose d’unique. Sinon, l’océan avec ses grosses vagues, ses embruns, son immensité… Un boosteur d’énergie gratuit et ouvert 24h sur 24h ☺

- Au soleil, en terrasse avec des gens que j’aime à refaire le monde 

 

14. Et pour finir, peux-tu nous parler un peu de tes projets ?

J’en ai des tonnes ! ☺ Alors je travaille à les ordonner !

Dans l’immédiat :

Je suis en train de finir une formation de praticienne en AMMA assis qui est un massage d’une vingtaine de minutes se pratiquant habillé sur une chaise ergonomique - très développé en entreprises. Je cherchais une approche par le toucher qui puisse s’inscrire en complémentarité avec la sophrologie. Je devrais être officiellement diplômée très prochainement. Ce nouvel outil va me permettre de développer de façon originale mes services aux entreprises autour de la question du bien-être au travail.

Par ailleurs :

-          Je prévois d’ouvrir un 2ème cabinet dans le sud de la Gironde au 1er trimestre 2017.

-          J’ai commencé à écrire un « ouvrage » de développement personnel rassemblant tout ce qui m’anime et ce en quoi je crois en termes de « Bien-êtrologie » et de coaching de vie. C’est un travail sur du long terme mais cela me motive énormément.

Pour le reste, mon souhait est de poursuivre mes activités actuelles auprès des particuliers mais aussi au sein d’institutions, avec la même envie et la même créativité !

Et puis… je fais confiance à la vie pour m’apporter quelques projets surprises aussi ☺

Dominique Meunier  Marine Cellupica
© Dominique Meunier

→ Retrouvez Dominique sur son site Internet, ainsi que sur les réseaux sociaux. 

Écrire commentaire

Commentaires : 0