· 

La détox: une cure incontournable ?

Le printemps arrive, et on recommence à voir fleurir les articles & produits détox un peu partout. Si cette cure a un intérêt non négligeable, il me semble qu'il est important de prendre du recul. Faisons le point.

La détox: une cure incontournable?
La détox: une cure incontournable?

Qu'est-ce que la détox?

La détox dont nous parlons aujourd'hui correspond à la détoxification naturopathique, un nettoyage de printemps en quelque sorte (ce terme peut aussi évoquer la détoxification des métaux lourds, ou chélation, ou encore la désintox - du sucre, des Internets...). .

 

Le but d'une détox est d'évacuer les déchets (ou toxines) du corps - c'est-à-dire les déchets métaboliques dus au fonctionnement normal du corps, ainsi que ceux dus à une alimentation non adaptée, à la pollution, aux médicaments, aux additifs... Notre corps est une merveilleuse machine, qui réalise cette élimination naturellement, grâce à différents organes "filtres" ((en naturopathie, on les appelle les émonctoires): le foie, les reins, l'intestin, les poumons et la peau.

 

Cependant, si l'organisme doit faire face à un afflux trop important de toxines, et ce de façon répétée, il finit par être dépassé. Et c'est tout son fonctionnement qui est ralenti, avec des conséquences variées: fatigue, système immunitaire affaibli, problèmes de peau, difficultés à démarrer le matin, pulsions salées ou sucrées...

 

La détox permet de donner un coup de pouce à notre corps dans ce travail d'élimination.

Pour cela, deux moyens principaux: alléger l'alimentation et stimuler les portes de sorties de l'organisme 

La détox en pratique

Une bonne détox se déroule en 2 axes principaux, à réaliser simultanément.

 

☆ Axe 1 : Alléger son alimentation.  L'idée est de limiter au maximum l'afflux de toxine exogène (qui viennent de notre environnement & notre alimentation). On aura plusieurs choix, d'intensité croissante.

  • Revenir à une alimentation “vitale”, c'est-à-dire une alimentation la moins transformée et la plus biologique possible. On consommera des fruits & légumes en abondance, crus et cuits (en favorisant des méthodes de cuisson douces); des céréales complètes ou demi-complètes; des légumineuses; des oeufs frais; du poisson gras et des viandes maigres en quantité modérée; des oléagineux... On choisit des bonnes huiles végétales 1re pression à froid (cameline, noix, chanvre, olive...). Exit les excitants (tabac, café, alcool), les produits raffinés & transformés. Et on veillera à bien mas-ti-quer.
  • La monodiète: il s'agit de mettre au repos son système digestif en ne consommant qu'un seul aliment (pomme, banane, riz, légumes...). Cela peut se faire sur un repas par semaine, par exemple, ou sur 1 à 3 jours.
  • Le jeûne: la méthode la plus intense - on ne consommera que de l'eau et des tisanes. Mieux vaut s'être bien renseigné avant, voire le faire de façon encadrée.

 Axe 2: Soutenir les portes de sortie & évacuer les déchets. Plusieurs pistes, à expérimenter selon vos envies et vos contraintes.

  • La base: lactivité physique! S'il y a une méthode pour éliminer les toxines de façon globale, c'est bien l'exercice physique! 
  • Le sauna (chaleur sèche)
  • Les bains chauds ou froids
  • Le massage
  • La respiration
  • Le brossage à sec de la peau
  • La phytothérapie, en s'aidant des grandes plantes amies du foie, des reins, de la peau...

 On veillera aussi à un 3e axe, qui viendra soutenir les deux précédents: se détendre et prendre soin de son équilibre psycho-corporel. Pour cela, différents moyens: relaxation, sophrologie, acupuncture, osthéopathie, réflexologie, bains chauds, contacts avec la nature...

Pour tout le monde, vraiment?

A première vue, faire une cure détox semble vivement recommandé pour une grande majorité d'entre nous.

 

Mais ce n'est pas si simple.

Pas d'énergie = pas de détox trop intense

 

Beaucoup d'entre nous doivent faire face à un rythme de vie est trépidant. Stress, vie urbaine, pollution, travail intense, famille prenante… peut-être un terrain fragile, une maladie ou des troubles chroniques... Autant de facteurs qui viennent entamer largement notre énergie.

 

Dans ces conditions, une détox peut être à envisager, mais sous certaines précautions. En effet, si détox il y a, il est préférable de l'accompagner par ce qu'on appelle une cure de revitalisation, qui a pour but d'aider l'organisme à retrouver de l'énergie. Énergie qui sera nécessaire pour une bonne élimination ! Pour cela on veillera à adopter une alimentation légère, variée et riche en nutriments, à combler ses carences, à reprendre une activité physique régulère et surtout on prendra soin de son sommeil et de son moral.

 

A mon sens, se lancer dans une détox intensive alors qu'on est épuisé ou miné par le stress est contre-productif. Si vraiment vous en ressentez le besoin, alors optez juste pour courte une monodiète (pommes, bananes, jus de légumes…) le temps d'un repas ou d'une journée. Ou, encore plus simplement, augmentez la quantité de légumes cuits et crus (au moins 50% de votre assiette) & évitez les aliments raffinés & transformés (pâtes blanches, riz blancs, plats préparés, pâtisseries…).

Bref, allégez & vitalisez votre assiette. Sans obligations ni contraintes.

 

Douceur & bienveillance

Cela m'amène à un autre point, tout aussi important, sinon plus: pourquoi souhaitez-VOUS entamer une detox ? Quelles sont vos motivations profondes ? Je vous invite à prendre le temps de vous interroger à ce sujet. Pourquoi? Car la detox doit rester occasionnelle, justifiée et personnelle. Et non pas un poids supplémentaire.

 

En effet, avec tous ces appels à un corps toujours plus mince, plus sain, plus beau, nous évoluons aujourd'hui dans un monde où il devient difficile de faire la paix avec son corps et son assiette. Avez-vous conscience de cette injonction au toujours plus sain, plus parfait ? Une pression qui peut être difficile à éviter, menant vers restrictions et culpabilisation.

 

Alors avant d'entamer une détox, je vous propose de faire un petit point sur ce qui vous anime. Cette cure ne doit pas être synonyme de privation, de punition, de quête de perfection. Elle est simplement là pour accompagner un changement de saison, pour soutenir son organisme. Pour se faire du bien. A son rythme.

 

Peut-être choisirez vous tout de même de réaliser une détox, quelles que soient vos motivations (et je ne dis pas qu'il ne faut pas le faire !). Mais se poser la question est déjà un pas vers plus d'apaisement dans notre relation vis-à-vis du corps et de la nourriture.

 

Oui, j'ai le droit de me faire plaisir quand je mange. De ne pas aller à la salle de sport et de bouger de façon plus douce.

Oui, j'ai le droit d'être “imparfait.e” et de m'aimer tel.le que je suis.

 

Une détox, pourquoi pas, si vous en ressentez le besoin. Mais sans se juger, se comparer, se mettre la pression, encore.

Une détox douce. Adaptée. Souple.

 

En somme : la détox, oui, mais selon son énergie, et avec bienveillance. Toujours.

 

En essayant de faire petit à petit la paix avec soi.

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Maëlle (lundi, 19 mars 2018 10:45)

    Le dernier point que tu développes me parle beaucoup. À l'heure où la détox est à la mode, il est important de se demander pour qui et pour quelles raisons nous voulons en faire une. Est-ce un besoin que nous ressentons dans notre corps ou bien est-ce parce que tout le monde en fait une ?
    La bienveillance et l'écoute de soi sont, comme tu le dis, des clefs importantes à mettre en place dans de genre de pratique il me semble.
    Merci Marine pour cet article rempli de bons conseils. Passes une merveilleuse journée :)

    Maëlle
    uneviedecolibri.fr

  • #2

    Virginie (dimanche, 08 avril 2018 18:44)

    Bonjour Marine,

    Très bel article. Je suis entièrement d'accord avec toi il faut savoir écouter son corps et faire une détox ou pas selon ses ressentis. une détox est une vraie démarche vers un mieux-être pour optimiser le bon fonctionnement de son organisme et non une question de mode ! Merci pour ce partage. Bonne fin de dimanche :)

  • #3

    Marine Cellupica (mardi, 10 avril 2018 14:34)

    @Maëlle: merci beaucoup pour ton passage ici et ton petit mot! Cet article me tenait à coeur & je suis ravie que tu l'aies compris & apprécié :-)
    Je te souhaite une magnifique semaine... et m'en vais visiter ton blog! ;-)

    @Virginie: Bonjour! Merci pour ton retour ! Je suis bien d'accord avec toi et suis heureuse que l'on soit plusieurs à prôner cette démarche bienveillante! :-)
    Belle journée!