Devenir sophrologue ou naturopathe: quelques pistes pour y voir plus clair.

 Je reçois régulièrement des questions quant aux métiers et formations de sophrologie & naturopathie. Ainsi me suis-je dit qu'un petit article à ce sujet devrait vous intéresser.

devenir sophrologue ou naturopathe : quelle profession, quelle école... conseils, pistes de réflexion et astuces pour s'y retrouver.
Devenir sophrologue ou naturopathe: des pistes de réflexion.

S'il y a un sujet qui revient régulièrement dans mes mails c'est bien celui-ci : comment devenir sophrologue et / ou naturopathe ?

Voici quelques pistes pour alimenter votre réflexion et vous aider, j’espère, à avancer dans vos projets.

sophro ou naturo ?

Ce sont deux formations et deux approches complémentaires mais différentes.

 

Je dirais que le naturopathe est un généraliste  (vision globale, s'occupe des plans physique, énergétique, psycho-émotionnel et spirituel - ses techniques passent par l'hygiène physique, mentale et émotionnelle.) tandis que le sophrologue est plus un spécialiste.

D'autre part, le sophrologue considéré la personne telle qu'elle est aujourd'hui, sans chercher le pourquoi mais plutôt le “comment faire pour aller mieux, aujourd'hui”, alors que le naturopathe essayera de chercher la cause.

Dans tous les cas, il y a une volonté d'aider la personne à prendre conscience qu'elle possède les ressources pour s'aider elle-même.

 

J'ai des collègues qui ont commencé par une formation de naturo puis qui feront une formation de sophro. D'autres, comme moi, ont d'abord effectué une formation de sophro.

 

Je dirais que c'est avant tout une question de possibilités - se former à la sophrologie est plus court, plus accessible d'un point de financier, et si cela demande du travail personnel dans les deux cas, la charge de travail est un peu plus légère en sophro. Conserver un job à plein temps est plus envisageable en parallèle d'une formation de sophro que de naturo je pense.

Ceci dit, je suis heureuse d'avoir commencé par la sophrologie. Cette formation m'a apporté une magnifique approche (écoute active et bienveillante, non jugement, adaptabilité, principe de réalité objective…), qui a continué de me guider tout au long de mon parcours de future naturopathe.

 

Dans un cas comme dans l’autre, prenez le temps de découvrir réellement en quoi consiste la discipline vers laquelle vous tendez, en vous documentant, en consultant pour vous, et en essayant d’intégrer la naturo ou la sophro à votre quotidien (ce serait dommage d’engager une formation pour découvrir au bout de quelques mois… que cela ne vous convient pas!).

Quelle école?

Vaste question !

Je comprends que vous soyez peut-être un peu perdu dans la profusion de formations actuelles.

Je ne vais pas vous conseiller telle ou telle école (déjà parce que je ne connais vraiment que celles par lesquelles je suis passée !). Mais je vais essayer de vous donner quelques pistes pour mieux faire votre choix.

 

Je pense que le choix de l'école dépend de plusieurs choses. Il s'agit en fait de faire le point sur 3 éléments:

  • votre situation actuelle & vos contraintes
  • vos besoins
  • vos envies & attentes.

 

Votre situation actuelle & vos contraintes

Prenez le temps de définir votre profil actuel: le temps que vous avez devant vous par exemple (que ce soit le temps quotidien et hebdomadaire, ou le temps avant d’être apte à exercer si c’est votre objectif), vos impératifs financiers, professionnels, familiaux, géographiques…

 

Vos besoins  

De-là, dressez la liste de vos besoins, de vos priorités. C'est une étape essentielle qui vous permettra de faire un bon tri dans les différentes propositions.

  • Avez-vous besoin d'une formation professionnelle, ou est-ce avant tout pour vous & votre culture personnelle?
  • Souhaitez-vous qu’elle soit axée sur la pratique ? Ou alors très générale ?
  • Courte pour exercer rapidement et/ou rentrer dans le cadre d'une prise en charge financière ?
  • Intensive pour rester dans une dynamique de travail ?
  • Longue et/ou espacée dans le temps, pour s'adapter à un travail en parallèle ?
  • Désirez-vous bénéficier de la reconnaissance (relative: ce n’est pas un diplôme!) d’un titre professionnel tel que le RNCP?
  • Est-ce que l'affiliation de l'école à un organisme, un syndicat est important pour vous ? (Je pense à la Fena, ou au SPN pour la naturo et à la Chambre Syndicale de la Sophrologie ou au SSP pour la sophro, des regroupements professionnels garantissant d'un certain nombre d'heures et d'une certaine qualité des écoles affiliées, et œuvrant pour la reconnaissance de ces professions.)

 

Vos envies et attentes

L'autre critère principal pour faire votre choix est celui de vos aspirations. Et ça c'est entièrement personnel !

Des écoles de qualité il y en a plusieurs. Outre les critères de coût, de géographie et de planning, ce qui fera aussi la différence c'est leur orientation, leur “sensibilité”. En sophro, il y aura ainsi des écoles caycédiennes, restant fidèle au fondateur de la sophrologie; et d'autres qui s'en éloignent et proposent leur vision de la sophrologie (variée selon les écoles). En naturo, vous trouverez là aussi différents courants, certaines écoles plus axées sur l'hygiénisme, d'autres sur l'alimentation, le côté spirituel, les compléments alimentaires, la psycho…

Cela dépendra donc de ce qui, vous, vous “parle”. Pour le savoir, étudiez en profondeur les sites web des écoles, le programme des formations, la liste des formateurs, prenez rdv avec le directeur, allez aux journées portes ouvertes pour "prendre la température"...

 

Voici quelques suggestions de questions pour y voir plus clair:

Quelle est votre vision de la sophrologie et / ou de la naturopathie ? Quelle en est VOTRE définition?

Qu'attendez-vous de ces formations? Comment voyez-vous votre avenir professionnel ensuite? Où et comment souhaiteriez-vous exercer ?

Formation en ligne ou école en présentiel ? Intensive ou week-ends ?

La question qui divise!

 

Présentiel ou en ligne?

Pour la sophrologie je recommande vraiment une formation en présentiel. C'est une méthode qui passe par l'entraînement, la mise en situation, l'échange… Mon école a aussi beaucoup insisté sur la position en tant que thérapeute - et ça c'est “en direct” qu'on l'apprend le mieux !

Pour la naturopathie… Cela dépend de votre situation & de vos contraintes. Je reste, personnellement, plutôt partisane de la formation en présentiel, mais j'ai eu de très bons échos de certaines formations à distance. Je pense qu'il est tout à fait possible de (bien) se former en ligne, mais seulement s'il y a des modules en présentiel et un bon suivi de l'équipe pédagogique (ainsi  qu'un gros investissement et une bonne discipline de votre part !).

 

Intensif ou espacé ?

Une formation intensive permet de s'immerger dans une formation, une technique; ainsi que de s'installer plus vite ou d'être pris en charge par son employeur ou Pôle emploi.

La formation week-ends, elle, permet de conserver son travail à côté (du moins pour la sophro) et surtout de se donner le temps d'assimiler, d'essayer, d'évoluer.

Si vous découvrez l'une ou l'autre de ces approches alors je vous recommande vivement la formule week-end. Elle vous permettra de vous approprier réellement les connaissances, d'expérimenter et de garder recul & esprit critique - plutôt que de vous “gaver “ d'info !

les petits trucs qui font la différence.

Deux choses qui peuvent vraiment faire la différence pour vous aider dans vos choix.

 

Je vous conseille vivement d'aller aux journées portes ouvertes des différentes écoles. Cela permet de voir les locaux  (vous allez passer du temps dans ces lieux, c'est important !), de tester l'atmosphère, de poser vos questions… c'est l'occasion de voir si la vision de cette école vous correspond.

 

Si vous  le pouvez, l'idéal est aussi de vous offrir un accompagnement, pour vous, en tant que client(e). Histoire d'essayer de façon personnelle ces méthodes (et surtout la sophrologie).

A mon sens, on ne peux vraiment apprendre, comprendre & enseigner la sophrologie (et, peut-être dans une moindre mesure, la naturopathie) qu'en l'ayant expérimentée/vécue soi-même. Cela peut-être en individuel, en groupe...

Le petit plus, c'est de choisir un thérapeute formé par l'école que vous visez, pour "tester" sa pratique et voir si elle vous convient.

surtout: écoutez-vous!

 Pour conclure, si j'avais un seul conseil ce serait celui-ci : faites-vous confiance ! Sur le net vous trouverez tout un tas de gens donnant leur avis sur telle ou telle formations - et souvent de façon assez catégorique. Mais n'oubliez pas que ces personnes donnent un avis personnel; elles conseillent en fonction de leur propre école, de leur vision, de leur expérience. Ce qui leur convient ne vous conviendra peut-être pas… et vice versa.

Alors… posez-vous les bonnes questions (les vôtres !).

Et écoutez votre intuition. ;-) 

 

Enfin. Une dernière petite chose. A mon sens, avoir fait une école, aussi bonne soit-elle, ne constitue pas la seule qualité d'un thérapeute.

Dans tous les cas, quelle que soit votre formation, c'est vous qui ferez la différence. On ne s'arrête jamais d'apprendre dans ces métiers. Alors c'est ce que vous ferez de vos cours qui fera de vous un bon thérapeute. Votre maîtrise de la naturo et / ou de la sophro, mais aussi et surtout votre sens de l'écoute, votre empathie, votre investissement. Bref, vos qualités humaines.

 

Ailleurs sur le Web...

Pour en savoir encore plus sur les formations de naturopathie, je vous invite à lire l’excellent article, très complet, de la non moins excellente Chris Martin :

 Praticien Naturopathe en France : formation, législation et débouchés

Vous trouverez également des infos dans les articles de Julien Allaire, Camille Pic ("Mange tes légumes!"), Organic Traveller et Anne-Claire Meret; ainsi que dans cet article de la sophrologue Laurence Roux-Fouillet

J'espère que cet article vous aura apporté quelques pistes de réflexion, afin de faire le choix qui saura vous convenir.

Si vous avez des remarques ou des questions, n'hésitez pas à me laisser un commentaire ou à m'écrire via le formulaire de contact.

Et puis: prenez soin de vous! 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    C A R O P I (mardi, 15 août 2017 08:45)

    hello. Si je peux me permettre de donner mon avis quant à la formation de sophrologie...
    Je suis actuellement en formation pour devenir sophrologue. Durée: de juillet 2017 à mai 2018 avec quatre jours par mois de formation en presentiel (du jeudi au dimanche) ce qui permet aux personnes qui travaillent de suivre la formation en parallèle... et quatre jours très intensifs) Je trouve cela amplement suffisant et comme tu dis, Ça laisse le temps entre chaque module d'ingurgiter les infos et de s'entraîner ! Je trouve ce rythme très bien. Quant au financement, il est très rare ! Pour ma part je n'ai trouvé aucune aide (j'étais au chômage lors de mon inscription et pôle émoi ne prends en charge ni sophro ni naturo ni toute autre formation faisant partie pour eux du bien-être) . Quant au choix de l'école, j'ai eu beaucoup de chance car après étude de toutes les écoles possible (en présensiel ou à distance, celle qui me plaisait vraiment est la plus proche de chez moi. J'ai pu rencontrer les formateurs avant mon inscription et leur discours et leur présence m'a réconforté dans mon choix... bref je suis ravie de mon choix d'école et d'avoir choisi la sophrologie c'est tellement positif et instructif tout ça !! Merci pour cet article et à très vite sur IG.
    @PEACE.AND.BLISS

  • #2

    Marine Cellupica (jeudi, 31 août 2017 12:39)

    Merci beaucoup pour tes retours ! :-)
    Concernant Pôle emploi, cela dépend des années et des agences.. voire des conseillers! Dans le cadre d'une formation intensive d'un an, certaines agences prennent en charge le coût de la formation. A tenter, donc, mais sans en attendre trop...
    Bonne continuation à toi & au plaisir de te lire ici ou sur IG! :-)